L’Interview de Ariel Holzl, l’auteur des Soeurs Carmines !

Bonjour,
Je reviens aujourd’hui pour un article un peu particulier comme vous avez pu le remarquer dans le titre. Nous avons collaborés avec Johan du compte Ottoromanzipour Interviewer notre chère Ariel Holzl l’auteur des Soeurs Carmines.

Si vous ne savez pas de quoi je parle peut être que le visuel de ses couvertures, vous rappèlera quelque chose :

Résumé du tome 1 :

Merryvère Carmine est une monte-en-l’air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses soeurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les moeurs sont plus que douteuses. On s’y trucide allègrement, surtout à l’heure du thé, et huit familles d’aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône.
Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l’un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d’efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues…

Mais qui est vraiment l’auteur qui se cache derrière ses livres ?

Sans titre(10)cr : Actualitte

C’est partit !

Vous pouvez retrouver la première partie de l’interview sur le blog de Johan avant de continuer
.
.
.
Je vous aurais prévenu, faite place à Merry, Tristebelle et Dolorine
.
.
.
Enfin.. Je veux dire Ariel Holzl !
.
.
.

6 – Que fais-tu dans la vie ? Souhaites-tu vivre essentiellement de ta plume ?

Je travaille actuellement dans la communication digitale en freelance, pour plusieurs entreprises. Comme tous les auteurs ou presque, j’aimerai vivre essentiellement de ma plume mais cela ne restera probablement qu’un doux rêve ! Surtout quand on voit que les conditions des écrivains deviennent de plus en plus difficiles.

7 – Parle nous de cinq lectures qui t’ont marquées dans ta vie de lecteur et dis-nous pourquoi.

-Ça, de Stephen King : Mon livre préféré ! Sans doute le meilleur roman au monde sur l’enfance, l’amitié, le pouvoir de l’imagination et… les clowns tueurs. J

Juste un conseil, ne le lisez pas à 8 ans ou vous risquez de finir comme moi…

– De bons présages, de Terry Pratchett et Neil Gaiman : Récit d’une apocalypse loufoque et hilarante, humour so british, écrit par deux de mes auteurs favoris… Un must-read !

– Neverwhere, de Neil Gaiman : mon roman d’urban fantasy de référence. Avec son style épuré, Gaiman transforme le quotidien londonien en un univers extrêmement exotique et mystérieux. Les personnages principaux sont très attachants, les antagonistesparfaitement écrits.

– Cent ans de solitude, de Gabriel Garcia Marquez : le « réalisme magique » est sans doute le courant que j’apprécie le plus en littérature générale car si proche des conventions de SFFF… J’ai hésité avec Le Maître et Marguerite de Mikhaïl Boulgakov que j’adore aussi, mais je le trouve un peu moins accessible. Dans les deux cas,  il s’agit de critiques socio-politiques sur fond historique à travers du merveilleux, du surnaturel qui s’insinue dans le réel.

– Akira, de Katsuhiro Ōtomo : un manga, cette fois ! Là aussi, urban fantasy assez incroyable où la ville, Neo Tokyo, déborde littéralement des cases. Les personnages principaux sont des enfants torturés et des adolescents désœuvrées, dont les pouvoirs surnaturels ajoutent une profondeur psychologique au récit plutôt que de n’être que des accessoires, ce qui en fait une excellente référence pour de l’écriture « jeunesse ». Œuvre culte.

8 – Pourquoi écrire de la SFFF ?

J’ai choisi d’écrire de la SFFF tout simplement parce que j’ai baigné dedans depuis toujours. Aujourd’hui encore, les romans que je « consomme » le plus appartiennent à la SFFF. J’ai donc  forcément plus d’affinités à écrire ce que je connais le mieux. En outre, je ne crois pas qu’il existe de littérature plus « noble » qu’une autre ; les bons livres n’appartiennent pas exclusivement à la littérature blanche !

9 – Pourquoi le bonnet ?

Comme je suis né en Martinique, je suis très frileux. S’il fait moins de 25°, je porte un bonnet ! 😉

10 – Le dernier mot est pour toi.

Vous êtes encore là ?

Si vous attendez une scène bonus après le générique, vous allez être très déçus !

Bon, d’accord…

Vous pouvez trouver des nouvelles inédites dans l’univers des Sœurs Carmines (entre autres) sur ma page Facebook ou sur mon site web.  Monsieur Nyx vous souhaite une très bonne lecture et une très courte vie !  😉

Est ce que cela vous a plu? Si oui, qui voudriez vous avoir dans les prochaines Interview?

Publicités

2 commentaires sur “L’Interview de Ariel Holzl, l’auteur des Soeurs Carmines !

  1. C’est très sympa ces interview ! Un investissement de ta part en termes de démarche et du temps très gentiment donné par l’auteur ! Très sympa ! Surprise pour la prochaine fois, je n’ai pas lu ces livres mais c’est toujours intéressant d’avoir des mots d’auteurs ! 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s