{Chronique} Qui Ment? De Karen M. McManus

Titre : Qui Ment?
Auteur : Karen M. McManus
Edition : Nathan
Pages : 460

Résumé

Pay close attention and you might solve this.
On Monday afternoon, five students at Bayview High walk into detention.
Bronwyn, the brain, is Yale-bound and never breaks a rule.
Addy, the beauty, is the picture-perfect homecoming princess.
Nate, the criminal, is already on probation for dealing.
Cooper, the athlete, is the all-star baseball pitcher.
And Simon, the outcast, is the creator of Bayview High’s notorious gossip app.

Only, Simon never makes it out of that classroom. Before the end of detention Simon’s dead. And according to investigators, his death wasn’t an accident. On Monday, he died. But on Tuesday, he’d planned to post juicy reveals about all four of his high-profile classmates, which makes all four of them suspects in his murder. Or are they the perfect patsies for a killer who’s still on the loose?

Everyone has secrets, right? What really matters is how far you would go to protect them.

Avis

Un livre qui m’a tenu scotché et que je devais finir avant de dormir !

“I don’t know why it’s so hard for people to admit that sometimes they’re just assholes who screw up because they don’t expect to get caught.”

J’ai adoré ce roman franchement je suis même impressionnée de la tournure que cela prend. Je voulais lire ce livre en anglais, car deux de mes amies me l’avaient fortement recommandé. Je suis contente de pouvoir lire cette traduction qui est vraiment bien faite et surtout retranscrit des émotions que je n’aurais jamais pensés avoir dans ce roman. On sent vraiment la réflexion dans chaque détails, de chaque personnage et l’évolution de l’affaire. Ce que j’ai fortement aimé, c’est que l’on passait d’un point de vue à un autre ce qui nous permettait de voir l’affaire sur différents angles. Tout cela partant d’une appli qui révèle les secrets de chaque élève. Je vous avoue que j’ai eu peur, car je commençais à m’attacher à chaque personnage. Mais Entre mensonge, mystère, accusation et coup-bas, on ne finit plus par savoir qui ment ou non?

“I stand and hold out my hand. She gives me a skeptical look, but takes it and lets me pull her to her feet. I put my other hand in the air. ‘Bronwyn Rojas, I solemnly swear not to murder you today or at any point in the future. Deal?’
‘You’re ridiculous,’ she mutters, going even redder.
‘It concerns me you’re avoiding a promise not to murder me.”

Une affaire qui tourne mal et 4 personnes accusées de meurtre. On ne sait plus qui ment ou qui dit la vérité?

“Unless one of us is lying. Which is always a possibility.”

Nate est un peu le bad boy dans ce roman. Il a fait les 400 coups et n’a pas vraiment la vie facile non plus. J’ai trouvé ce personnage vraiment attachant, drôle et pleins de bons sentiments, quand on creuse un peu et qu’on découvre le pourquoi du comment. Mais comme chacun des quatres suspects, il détient un secret qui pourrait lui porter préjudice.

Cooper est le garçon que l’on dirait parfait, une copine, joueur de foot us de quoi ravir les jeunes filles. Il a tout pour être heureux, mais on sent qu’il ne l’est pas. Son secret tourne autour de cela et il ne veut pas que cela se sache par toute l’école. J’ai adoré ce personnage et les valeurs qui véhiculent dans ce roman. Je trouve cela vraiment bien !

Addy une jeune fille respectable, populaire et avec son copain Jack à elle aussi tout pour être heureuse. Elle a des amies en hors, un copain parfait mais rien n’est jamais parfait sous les paillettes et elle en fait l’expérience avec son secret qui l’a ronge de jour en jour. J’ai trouvé en tout cas que ce personnage prenait énormément de hauteur et le changement est fulgurant au fur et à mesure des pages.

Bronwyn est la jeune fille qui a les meilleures notes, qui veut tout faire pour rentrer à Yale. Elle est prête à tout pour cela et comme les autres sont secrets, qu’elle ne veut pas ébruité. Ce personnage a une maturité impressionnante et ses valeurs qu’elle dégage. Tout le monde peut faire des erreurs, tout le monde a le droit de faire des erreurs, le but est d’apprendre de ses erreurs et de ne pas s’enfoncer.

Simon, la victime. C’est un personnage qu’on ne voit que très peut mais toute l’affaire tourne autour de lui, vu qu’il meurt dans l’histoire. Mais son personnage est vraiment intéressant. C’est lui qui a crée l’appli qui dévoile la vérité sur chaque secret des étudiants de son école. Un personnage plus que surprenant dans la forme et dans le fond.

“I know what it’s like to tell yourself a lie so often that it becomes the truth.”

Un roman que je ne peux que recommandé à 300%. Il m’a pris au trip, il m’a envoyé valsé et surtout m’attacher à des personnages. Je n’avais pas envie de décrocher tant que je ne savais pas qui avait tué Simon. Le coupable est toujours tapis dans l’ombre vous observe jusqu’à votre dernier souffle.

“You find out who your real friends are when stuff like this happens. Turns out I didn’t have any…”

5/5

“That’s the kind of person you can get away with killing: someone everybody else wants dead.”

9 commentaires sur “{Chronique} Qui Ment? De Karen M. McManus

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s