{Chronique} Paper Princess T1 de Erin Watt

Titre : Paper Princess T1
Auteur : Erin Watt
Edition : Everafter Romance
Pages : 364

Résumé

Ella Harper est une battante, une éternelle optimiste. Elle a passé sa vie à déménager de ville en ville pour suivre sa mère, à avoir des fins de mois difficiles et à penser qu’un jour elles allaient s’en sortir. Mais quand sa mère meurt, elle se retrouve seule au monde…

Jusqu’au jour où Callum Royal apparaît dans sa vie. Finis la galère et le club de strip-tease pour payer ses études. La voilà dans le grandiose manoir des Royal. De l’argent, du luxe du confort… Et… les cinq fils de Callum.

Tous la détestent, tous sont désespérément attirants. Le plus charismatique d’entre eux, Reed Royal, est celui qui est le plus déterminé à la renvoyer là où il pense qu’est sa place, dans un monde de dénuement qu’elle n’aurait jamais dû quitter. Il ne veut pas d’elle dans sa vie. Il ne veut pas lui faire une place dans le petit monde huppé des Royal.

Et s’il avait raison ?

Argent, excès, tromperies, faux-semblants. Tout un univers qu’Ella découvre avec stupeur. Si elle veut survivre dans le royaume des Royal, il va falloir qu’elle apprenne à édicter ses propres règles royales.

Avis

Petit disclaimer avant de commencer, ce n’est que mon avis. Je ne juge personne qui l’a lu et aimé. Je veux seulement faire prendre conscience pour une personne qui ne lit pas souvent de New Romance ce qui est choquant dans ce roman. Il risque d’y avoir des spoils.
A bon l’entendeur

On va commencer par les choses qui sont plutôt simples. J’ai bien aimé l’écriture en soit, je l’ai lu en anglais et j’ai trouvé cela très très accessible. Je n’ai pas eu du mal à rentrer dans l’histoire et je trouve que c’est un bon point. Ce roman a une manière de rendre l’écriture prenante qu’on a vraiment envie de voir ce qui arrivera à notre personnage principal. L’histoire n’a pas de trame, ni d’histoire à proprement définit. Je vous avoue qu’en le lisant, je me suis dit « Genial un remake de Boys Over Flowers ». J’avais clairement ce genre de vibe et je ne m’attendais pas à cela. Je pense que ce roman aurait été tellement mieux sans tout ce que je vais citer en dessous.

On parle ici d’un roman en NA (New Adult) et heureusement qu’en France il est mis dans cette catégorie. Sur mon livre, il y avait écrit YA (Young Adult), et c’est en grande partie pourquoi ça m’a choqué (mais cela n’excuse pas ce qui est dedans et dans certains NA). Je pensais qu’il était abordable comme les NA de Colleen Hoover et je me suis totalement trompée. Si vous êtes jeunes, il faut savoir que ce roman parle de choses qui peut choquer comme des scènes de « presque » viol, drogue et alcool.

Je vais commencer par définir des termes et c’est à peu près les trois qui reprennent ce que je viens de lire :

  • Harcèlement sexuel : Le Code pénal définit le harcèlement sexuel comme « le fait d’imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante ».
  • Agression sexuelUne agression sexuelle est un geste à caractère sexuel, avec ou sans contact physique, commis par un individu sans le consentement de la personne visée ou, dans certains cas, notamment dans celui des enfants, par une manipulation affective ou par du chantage.
  • Culture du viol : La culture du viol relie ainsi un concept établissant des liens entre le viol et la culture de la société où ces faits ont lieu dans laquelle prévalent des attitudes et des pratiques tendant à tolérer, excuser, voire approuver le viol, à un processus global de domination.

giphy4

Le personnage principal (Ella), qui se laisse faire ou se laisse aller pendant la grande majorité du roman. J’ai trouvé, que quelquefois elle avait du répondant. Malheureusement, je l’ai souvent trouvé influencer par son amour pour un des personnages masculins. Elle est devenue totalement dépendante de lui, mais j’en parlerais plus bas dans les extraits.

Les personnages masculins (et ils sont beaucoup trop pour que je cite tous les noms) de ce roman ne sont juste pas possible (pour moi). Je ne peux même pas essayer de les défendre parce qu’ils font tous ce qui ne devrait pas être fait. Que ça soit les frères ou le père.
Autant faire une grande liste de ce qui m’a dérangé pour eux :

  • Entre les personnages qui la traitent de « Slut »
  • Un qui dit à ses frères de ne surtout pas avoir de relation sexuel avec elle car vous savez, elle vient d’un « bar de strip teaseuse » (alors que soit dit en passant elle ne l’était pas et est vierge hein), mais qu’en gros bah ils peuvent attraper des maladies à cause d’elle blablabla…
  • Un qui traite les femmes comme des moins que rien
  • Un autre qui la touche contre sa volonté
  • Un qui profite qu’elle soit droguée et donc hors contrôle
  • La relation abusive qui est émise sur elle
  • Un qui la paye 10K pour qu’elle reste dans une maison

Il y a des propos que j’ai pu lire dans ce roman qui m’ont totalement choqués. Ces choses sont écrites comme si c’était normal, comme s’il n’y avait aucune répercussion (car même quand elle se fait presque violé, il n’y a pas de répercussion grave.) sur ce qui est fait.  On n’éduque pas les jeunes en se battant les uns contre les autres, ni en faisant justice eux-mêmes mais en éduquant correctement et en se référant à un adulte. Etant donné que dans ce roman, ils ne font aucunement référence à une autorité supérieure à la leurs alors qu’ils sont ‘mineurs’. Pour ce genre de choses, le jeune homme qui a faillit la violer aurait dû être en prison (Rien que pour l’avoir droguer).

Je parle ici d’une scène (il y en aura d’autres je vous rassure haha) ou le personnage principal se retrouve à un moment ou un des personnages masculins la viole presque. « Sa nouvelle famille » vient l’aider et ce sont les propos qu’ils partagent entre eux, qui m’ont mise mal à l’aise. Je me permet de les mettre en anglais (il y a une traduction en français plus bas):

« Gideon speaks up. « she’s going to have a long night. One of you needs to help her »
« In what way » Reed grinds out.
« You know » Gideon’s voice is low
« Fuck »
« You want me to do it? » Easton asks.
I curl into Reed; His grip around me tightens. « No. No one but me. »

Je me suis amusée à vous trouver les trad en français :

« Gideon prend la parole.
–  La nuit va être longue pour elle. Il faut que l’un de vous lui vienne en aide.
–  De quelle façon ? grince Reed.
–  Tu sais bien.
Gideon baisse la voix.
–  Merde.
–  Vous voulez que je m’en occupe ? demande Easton.
Je glisse. Reed me rattrape, sa poigne se fait plus ferme.
–  Non. Personne d’autre que moi. »

giphy5

Attendez à quel moment ce genre de conversation existe alors que le personnage principal est sous influence de drogue ? WHAT?!

Et puis d’autres :

« I told you to stay away from my brothers, » Reed growls.
« I’m not a good listener. » I start to sit up and then clasp the bedsheets against my chest. I forgot I took my dress off and all I’m wearing are panties.
« Sex is sex, » he replies darkly. « If I have to fuck you so you don’t ruin my family, I’ll do it. »

en français :

« –  Je t’ai dit de ne pas t’approcher de mes frères !
–  Je ne suis pas obéissante.
Je commence à m’asseoir et je serre les draps contre ma poitrine. J’avais oublié que j’avais enlevé ma robe et que je ne portais que ma culotte.
–  Le sexe, c’est le sexe, répond-il mystérieusement. Si je dois te baiser pour que tu ne foutes pas ma famille en l’air, je le ferai. »

Quoi? Qu’est ce que je suis en train de lire…

Et j’en passe :

They go back to ignoring me. Easton is now telling his brother about the blowjob he got tonight.
« It’s like she’s only giving forty percent now, » he gripes. « Used to be a solid hundred, y’know? Going to town on my dick like it’s made of chocolate, and suddenly it’s a few licks and then let’s cuddle? Eff that. »
Reed snickers. « She thinks she’s your girlfriend. Girlfriends don’t need to put in an effort. »
« Yeah, might be time to cut that one loose. »

en français :

« Et ils recommencent à m’ignorer. Easton raconte à son frère la turlute qu’il s’est offerte ce soir.
–  C’est comme si elle ne s’appliquait plus qu’à quarante pour cent à présent. Avant, c’était vraiment du cent pour cent, tu sais ? Elle me bouffait la bite comme si elle était en chocolat, et maintenant, c’est juste quelques coups de langue et puis si on se faisait des câlins ? J’ai horreur de ça.
Reed pouffe de rire.
–  Elle se prend pour ta petite copine. Les petites copines n’ont plus besoin de faire des efforts.
–  Ouais. Il est peut-être temps de la laisser tomber. »

J’en fini plus, qui prouve encore une fois la relation abusive que le personnage principal a avec ce jeune homme :

I drop my arms and walk into the cabin. Something about this guy…he issues a command and I obey. I fight it at first, sure. I always fight, but he always wins.

En français :

« Je baisse les bras et j’entre dans cette cabine. Il y a quelque chose chez ce type… il lance un ordre et j’obéis. D’abord, je me défends, bien sûr. Je me bats chaque fois et, chaque fois, c’est lui qui gagne. »

giphy6

De plus, il y a souvent des phrases ou justement le père de ses garçons obligent Ella à faire si et ça (sans prendre en considération son avis). Elle n’a jamais eu son mot à dire et cela nous montre encore une fois comment la domination masculine est impressionnante dans ce roman.  Mais ce qui me choque, c’est que ce père qui peut être le plus malheureux du monde, ne se rend même pas compte qu’il laisse ses enfants faire n’importe quoi : se droguer, boire comme pas possible, etc… et qu’il a absolument aucune autorité parentale vis-à-vis d’eux. Mais encore, il paye Ella pour qu’elle reste chez eux. Wait what? Depuis quand. Fin pour moi ce n’est pas du tout un modèle parental, mais tout le contraire.

Et ne venez pas dire que je ne connais pas les NA, car à part avoir lu Morgane Moncomble et Colleen Hoover, qui respectent les femmes. Je n’ai pas trouvé d’autres perles qui valent le coup que je me plonge dedans. Pour moi, à partir du moment ou il y a du respect envers femme et de l’homme dans un roman, qu’ils soient en accord je ne peux qu’adherer. Si ce n’est pas le cas, cela va à l’encontre de mes valeurs.

J’ai eu fortement ce sentiment que tout cela était normal dans ce roman et quand je vois certains avis, je me questionne sur la culture du viol. Je me questionne sur ce qui est vue comme normal pour certains. J’ai eu justement une discussion intéressante avec une blogueuse quand j’en avais parlé sur mes différents réseaux sociaux. Cette personne ne ressentait pas la même chose, elle ne trouvait pas cela normal, mais ne le retranscrivait pas du tout pareil, seulement en « oubliant les détails de ce genre ».  Je me suis questionnée sur à quel moment une relation abusive peut être adulée par autant de personnes alors que quand on en est victime, c’est juste un calvaire pas possible. Je me suis aussi demandée jusqu’à ou les personnes toléraient ou acceptaient ce genre de choses dans un roman… ? 
Je me questionne aussi sur pourquoi personne parle de ce genre de choses… C’est pour cela que je me demande la limite de l’acceptable? Et comment certains font pour fermer les yeux sur ce genre de problématique. 

Si je parle personnellement, en tant que femme, ce roman m’a seulement fait hérisser le poil sur ce que les gens pensaient normal. Je l’ai fini parce que je voulais vraiment pouvoir faire un avis complet. La fin prend une tournure totalement différent, mais je ne sais pas si je pourrai approuver des auteurs comme cela qui ne respectent pas mes valeurs en tant que femme et féministe.

C’est pour cela que j’aimerais avoir les avis de certains qui lisent souvent du NA pour comprendre : qu’elle est votre limite?
Je reste ouverte à tout dialogue avec les personnes qui en lisent souvent, n’hésitez pas à m’envoyer un MP !

J’espère que mon ressentie et mon avis seront accueilli avec bienveillance encore une fois, cela ne concerne que moi !

1,5/5

giphy7

Lot of Love,
Audrey

Publicités

74 commentaires sur “{Chronique} Paper Princess T1 de Erin Watt

  1. Bon, j’avoue que moi, je lis plutôt du YA mais aussi un peu de Na. Mais celui-là…
    Il m’a choquée.
    J’arrive pas à comprendre, quand on peut dire des choses comme ça…
    Moi aussi, je trouve qu’il y a des choses abusées, et que rendre ça normal, c’est juste impossible.
    Le pire, c’est que moi aussi, je m’attendais à un roman abordable, genre Collen Hoover.
    Et, non pour moi, c’est pas du tout acceptable.
    Mais bon, ce n’est que mon avis personnel.

    Aimé par 1 personne

    1. Je lis beaucoup de YA comme toi et très peut de NA comme je l’ai mis dans mon article, je ne lis que du Coho et Morgane Moncomble. J’ai trouvé cela dommage que dans un livre on puisse mettre ce genre de chose alors que bah… je m’attendais comme toi à quelques choses de doux, simple et vraiment une romance sympathique. Ce qui me gène ici, c’est vraiment la normalité de la chose….

      J'aime

  2. Coucou! J’avais mis ce livre dans ma wishlist et il vient d’en sortir!! ahah! le résumé m’avait bien plu, mais de ce que j’ai lu dans ta chronique en plus des extraits, clairement, ce n’est pas une lecture pour moi! 🙂 merci pour cet avis!!

    Aimé par 1 personne

    1. Hello Ma belle !
      Je suis contente si j’ai pu prévenir d’une lecture qui ne t’aurait peut être pas plus. J’aurais voulu savoir moi aussi ce qui m’attendait mais j’espère que tu trouveras une jolie romance, si oui, n’hésite pas à m’envoyer des titres :p

      Aimé par 1 personne

      1. C’est sûr que je sis bien contente d’être passée sur ton blog pour voir cette chronique! Je te ferai signe si jamais je découvre une perle 😉

        J'aime

  3. Hey !

    Déjà je voulais te dire que je respecte complètement ton avis et même que je le comprend sans pour autant le partager.♡
    J’ai lu pas mal de livre dans le genre et beaucoup m’ont choquée (pourtant je suis loin d’être facilement impressionnable) ou énervée.

    Cependant j’ai beaucoup aimé ce livre-ci. Pas parce que je cautionne ce qu’il s’y passe ou les propos déplacés que les garçons ont envers Ella mais parce que j’ai eu la franche impression que ce livre voulait dénoncer bien des choses justement en passant par le biais de scène ‘chocs’ … surtout quand on voit l’évolution des personnages.

    Mais peut-être est-ce uniquement moi qui ai voulu voir de la dénonciation là dedans …

    Aziliz

    Aimé par 1 personne

    1. Hello Ma belle!

      Premièrement merci beaucoup de répondre à mon article, j’avais vraiment envie d’ouvrir cette discussion pour comprendre un peu plus les lecteurs de NA mais aussi comprendre si c’est que moi qui suit choqué par ce genre de chose..

      En fait, pour moi dans ce bouquin, il n’y a pas de répercussion sur ce qui arrive à cette jeune femme alors que dans la vrai vie, on se serait sûrement déjà indigner (ou pas ça dépend des personnes) sur cela…
      Après je respecte totalement ton avis, je pense que j’aurais pu l’apprécier si tout cela n’avait pas été écrit de la sorte, ou même si ces choses là, n’y était pas et je trouve cela dommage (encore une fois que de mon point de vue :p)

      En tout cas, je veux vraiment comprendre quel est la limite ? a quel moment en tant que lectrice tu te dis « ouais non je ne peux pas? 😮 »

      Merci en tout cas pour ton retour, j’attend ta réponse avec impatience :D. Pleins de bisous,

      Audrey

      Aimé par 1 personne

      1. Alors, alors …

        Déjà non, tu n’es pas toute seule à être choquée #youarenotalone 😉
        Beaucoup de NA m’ont profondément choqués et un grand nombre m’ont fait sauter au plafond en me faisant invoquer le dieu du respect de la femme !
        Je ne sais pas te dire quel est « la limite » car des livres bien plus « soft » que La princesse de Papier m’ont réellement choqué alors que lui non et en y réfléchissant un peu, je crois que c’est beaucoup dû à la plume des auteurs et à comment ils tournent les choses mais après c’est très personnelle et très subjectif j’imagine …

        Quand j’ai la sensation que les scènes sont gratuites il m’arrive souvent de stopper mes lectures (même au-delà du NA … les romans estampillés new romance me « choquent » parfois et me font juste refermer le livre … comme en ce moment d’ailleurs ou je suis à deux doigts d’arrêter ma lecture en cours x)) mais si j’ai l’impression (ou l’intuition) que l’auteur veut nous transmettre un message alors là ; c’est gagné et « la limite » qui aurait pu me bloquer dans un autre contexte s’envole alors.

        Désolée, je ne sais pas si je suis claire, c’est beaucoup au feeling et à l’instinct … ‘xD

        Après tu as raison sur le fait que ce qui arrive à Ella n’a pas les répercutions que cela aurait pu avoir dans la vraie vie … mais, personnellement je l’ai justement interprété comme une dénonciation ; car beaucoup de femme vivent des choses comme cela, sans en parler et reste dans leur silence … (après c’est peut-être juste mon cerveau qui ADORE voir des messages partout dans les livres x) … )

        Mais je t’avoue que je suis tout de même d’accord avec toi sur un point Colleen Hoover c’est bien mieux ! 😉

        ♡♡♡

        J'aime

      2. Haha je pense qu’on a tous connu un livre comme cela ! Mais ça fait du bien de voir qu’on ne se sent pas seule (j’avais vraiment l’impression d’être seule contre tous haha).
        Je pense que ça doit être propre à chaque personne comme tu le dis, c’est pour ça que ça attise ma curiosité

        tu lis quoi en ce moment? (pour que ça arrive à stopper ta lecture)

        Non t’inquiète ton message est clair, je pense que ça doit être subjectif à chaque personnes qui peuvent se sentir « triggered » (je n’ai pas le mot en français) sur un roman alors que d’autres non. Je pense qu’il faut juste être capable après de dire qu’il y a possibilité que ça « choque » certaines personnes que d’autres et c’est ce qui est beau dans la littérature que chacun est son propre avis :p

        En fait, j’ai tellement l’habitude dans les YA a une force de dénonciation et de répercutions forte pour éduquer correctement les jeunes que là je ne l’ai pas du tout ressentie dans ce roman. C’est pour cela que pour moi ça manquait de répercussion, on sait très bien que Daniel aurait déjà été en prison pour son acte. Mais ça ne montre pas du tout une bonne moral, car ils font justice eux même… Fin ça véhicule pas vraiment le bon côté de la chose.. 😦

        VIVE COHO ! En vrai il faut vraiment que je continue sur cette auteure !

        ♡ ça me fait plaisir de pouvoir parler avec toi sur cela

        Aimé par 1 personne

      3. Oui absolument ! Chacun à sa propre sensibilité, on réagit tous de manière différente à une seule et même lecture ! C’est ce qui est génial d’ailleurs, ainsi on peut tous discuter de nos ressentie 😉

        Je lis « The Score » de Elle Kennedy (donc une des deux auteures de Princess Paper) et pour le coup j’y arrive pas … tout est trop cliché, trop prévisible et SURTOUT c’est comme si l’auteure ne se donnait même plus la peine de trouver un scénario crédible pour justifier les scènes de sexe … On dirait que c’est posé comme ça, gratuitement, sans qu’il y ait de réel but, de finalités, ni même de romance … pour le coup même en le voulant très fort, je n’arrive pas à trouver de message ou d’intérêt x) Et la manière dont le perso masculin pense (vu qu’on a son point de vue) me gêne terriblement. :/

        Tu as lu quoi pour le moment de CoHo ? (Personnellement il faut absolument que je lise les deux derniers x))

        Moi aussi je suis ravie qu’on puisse en discuter ♡

        Aimé par 1 personne

      4. MAIS OUI ! je suis totalement d’accord avec toi ♡

        ah mince :(. Je ne l’ai pas lu donc je ne pourrais pas te dire ni te donner un avis mais ne te force pas en tout cas. Si tu n’y arrives pas avec un livre abandonne le… ne jamais te forcer surtout si il y a des choses qui te gênent. ♡

        J’ai lu : Maybe someday, confess, ugly love, maybe not et il faut que je lise les autres parce que j’en entend toujours tellement de bien !

        tu es adorable sache le et je suis vraiment contente d’avoir pu avoir ton avis dessus avec bienveillance et amour et paix ♡ :p

        Aimé par 1 personne

      5. Oui tu as raison ! Je déteste ne pas pouvoir finir mais là, pour le bien commun, je vais surement le refermer à tout jamais x)

        Ooh alors tu n’as pas encore découvert Hopeless (& Losing Hope) ! C’est avec celui-ci que j’ai découvert CoHo est je ne m’en suis pas réellement remise depuis x)

        Ooh mais c’est normal ♡ ! Comme je le dis souvent ; les livres c’est comme les brocolis, tout le monde ne peut pas les aimer et on ne force personne à les aimer d’ailleurs 😉

        A bientôt ♡

        Aimé par 1 personne

      6. Ooooh alors il faut que tu te procure Hopeless avant ; Losing Hope n’est pas réellement la suite mais je pense qu’il doit être lu après car il révèle pas mal de chose qui sont « la base de mystère » de Hopeless 😉

        Merci à toi d’être aussi bienveillante ♡

        Aimé par 1 personne

  4. Je voulais lire ton article tu as du le comprendre sur Twitter haha ! Et sincèrement je te remercie pour ton avis totalement objectif et franc parce que sans ça, j’aurais vraiment pu acheter ce livre et j’aurais vraiment été très choquée.
    C’est ce qui me gêne dans les NA, et rare sont ceux qui ne sont pas comme Paper Princess.

    Aimé par 1 personne

    1. Hahaha j’avais remarqué sur twitter que tu le voulais absolument cet article !
      Je suis contente si mon article te plait, je t’avoue après que je ne m’y connais pas autant en NA que en YA. Je sais que ce genre de problématique n’existe que très rarement dans le YA mais est beaucoup présente en NA. C’est ce qui me choque en tant que femme… Fin moi je sais que j’ai une barrière sur ce genre de chose. Après, on est pas tous pareil xD et bien heureusement :p

      Aimé par 1 personne

      1. Oui parce que les NA provoquent souvent beaucoup de débat et j’avais sincèrement envie de savoir ton avis sur ce type de roman.
        Moi non plus je t’avoue, j’ai juste lu Calendar girl (tome 1) et Driven (tome 1) et c’était pas trop ça.
        Cependant j’ai plutôt apprécié Driven, la traduction de l’auteur était vraiment top et addictive même si beaucoup de scènes m’ont dérangées…
        mais je comprends totalement ta barrière, parce que je suis vraiment pareil haha !
        Oui il faut de tout pour faire un monde comme on dit :p

        Aimé par 1 personne

      2. J’ai pu remarqué que souvent soit ça passe, soit ça casse. C’est pour cela que cette problématique est venu à moi, à partir de quel moment en tant que personne tu dis Stop ?
        Je n’ai lu aucun des deux je t’avoue, mais si tu veux du bon NA qui respecte les femmes, je ne peux que te recommander Coho ça c’est sur !

        Haha je me sens moins seule, je t’avoue que j’avais vraiment peur en postant cet article, et surtout au retour que je pouvais avoir. Je suis contente de voir qu’on peut ouvrir une conversation et discuter librement du sujet :3

        Aimé par 1 personne

      3. Exactement, c’est vraiment ça.
        C’est une problématique très intéressante je trouve.
        Oui j’en ai plusieurs dans ma liste d’envie, pour le coup ils me font vraiment envies !!

        Je comprends c’est toujours délicat de donner son avis sur quelque chose qui plaît à beaucoup de monde !

        J'aime

  5. Je dois avoué que me livre me tentai mais j’avais une certaine réserve. Et puis comme j’ai vu que beaucoup l’aimait ainsi qu’une amie. Je suis dit pourquoi et puis quand j’ai vu que allait faire une chronique dessus je suis attends. Et finalement je sais que je lirais pas merci pour sa :). Je dois que j’ai vraiment envie de lire plus de N’A. Mais j’ai l’impression que à chaque fois en tant que femme nous sommes toujours plus où moins soumise dans une relation malsaine. Et j’ai envie de dire que c’est dérangeant, le livre de Morgane Moncomble pour ma part avait été un coup de cœur. Car il y a un véritable respect envers les personnages. Je n’ai encore lu de Collen Hoover mais je pense en lire prochainement. Tout sa pour dire que sa serait bien de lire plus d’histoire avec des femmes certes forte mais avec le fragilité mais qui soit pas totalement soumises où reduite à simple objet de désir ou de possession.

    Aimé par 1 personne

    1. Je m’attendais vraiment à tout sauf cela…
      Si tu veux lire plus de NA (mais que ce genre de roman sont problématique pour toi), je te conseille vraiment Morgane momcomble et colleen hoover ♡.
      C’est pour cela que en tant que femme, je ne peux pas approuver des romans ou tu ressens cet effet toxique (encore une fois ce n’est que mon avis et je comprend que certains l’aiment c’est juste une prise de conscience que je veux donner un certaine personne qui ne se rendent pas compte que ça moralise et rend normal ce genre de chose dans la vrai vie…)

      certe une femme peut être fragile, ou forte cela dépend mais pour des auteures femmes qui ont écrit ce roman, je suis dans l’incomprehension total sur les messages qu’elles veulent faire passer….

      J'aime

      1. Oui après ce n’est pas c’est problématique. Je pense que sa dépend du livre que je lis et comment c’est abordé. Et je suis tout à fait d’accord pour la prise de conscience. 😉 j’avais beaucoup aimé comme livre aussi Hating you Dating you que m’avais recommandé Clovescentbook qui aborde l’égalité homme et femme entreprise.
        Après peut être que je le lirai plus tard pour faire mon propre avis…

        Aimé par 1 personne

      2. Je ne connais pas du tout mais si Estelle l’a recommandé c’est qu’il a quelque chose de spécial. J’irais lui demander parce que je suis de nature curieuse :3 !
        On ne sait jamais mais je t’invite à le lire pour avoir ton avis, qu’il soit bon ou mauvais, c’est juste un questionnement et ressentie qui divergent 🙂

        J'aime

  6. Honnêtement, cela se voit que la femme dans le résumé ne sera pas respectée. Un Remake de Boys Over Flowers ? Ils n’ont jamais parlé de dénuement. On sent le viol et la femme objet à plein nez. Il y a plein de roman, et pas seulement dans la romance mais dans tous les genres, qui ne respectent pas la femme. Celui-ci n’en ai qu’un de plus. Oui, je trouve ça révoltant. Oui, c’est nul et moche mais dans ce cas commençons par changer la société dans laquelle nous vivons. Nous plaindre ne sert strictement à rien. Je ne dis pas cela méchamment. Tout comme toi, j’expose mes pensées.

    Have a nive day

    J'aime

    1. Bonjour,
      Merci pour ton commentaire en premier lieux !
      Quand je parle de remake de Boys Over Flowers c’est plus dans le sens « une bande de garçon », « une fille », « une école », « la nana est pauvre et débarque dans une école uppé et se fait «  »torturé » » par ses 5 garçons ».

      De plus, je suis pas une personne qui se fit généralement à ce qu’il y aura dans le résumé sachant que je l’ai lu en anglais, et qu’il y avait écrit YOUNG ADULT FICTION. Je pensais justement que je n’aurais pas ce genre de chose à exposer et à expliquer aux personnes qui ne sont pas au courant.

      Comment veut tu changer une mentalité quand la plupart des gens ne se rendent même pas compte de cela même à travers un roman :)?

      La culture du viol est tellement ancrée dans la société que certaines personnes ne font même plus la différence et j’en passe pour beaucoup de sujet. Avant de partir changer la société, il faut déjà qu’il y est une prise de conscience des personnes concernées ! Le changement de la société se fait aussi en commençant par parler des images culturelles qui sont refléter (dans plusieurs genre, là je ne parle ici que de ma lecture actuel), ce que les personnes voient (film), lisent, écoutent en fond partie et font partie des changements qu’il faut faire pour qu’il y est prise de conscience…

      Et si il faut que je cris et écris pour que des personnes en prennent conscience je continuerais à le faire 🙂

      Have a nice day

      Aimé par 3 personnes

      1. Mais c’est ce qui est triste ! J’ai été un peu froide et je m’excuse, je m’en rend compte que maintenant O.o

        J’ai compris cette référence mais pour moi il y a beaucoup trop de choses qui changent et heureusement parce qu’on ne tâche pas boys over flowers comme ça mdr.

        Pour moi, il peut y avoir écrit n’importe quel genre sur le livre, je ne m’y fit pas car nous en avons créé tellement avec une frontière infime entre deux qu’ils ne veulent plus rien dire. Encore une fois, je ne veux pas dire ça méchamment c’est simplement ce que je ressens. On met tellement tout dans des cases, on veut tellement prédéfinir les choses que l’on en créé de toutes petites dans de plus grande. Je trouve que c’est assez stupide mais ce n’est que mon avis.

        Je n’ai pas lu le résumé en anglais donc effectivement, je ne peux pas savoir ce qu’il y a marqué. C’est vrai aussi, il ne faut pas toujours s’y fier. Cependant, le résumé en français est comme s’il y avait marqué PERVERS NARCISSIQUE ET VIOL en gros.

        C’est justement parce que les gens n’en ont pas conscience que cela m’énerve. On a pas à le crier ou l’écrire ça devrait être naturel. Ce n’est pas toi que je méprise mais justement cette non prise de conscience d’une chose aberrantes. Le problème est parler de ce genre de choses les cultivent pour certains et je n’arriverais jamais à comprendre ça.

        J'aime

  7. Salut ma belle, je viens de lire ton avis et je peux te dire que ça fait réfléchir. J’adore la romance et j’ai découvert la NR il y a un peu plus d’un an et depuis, j’ai lu pas mal de NR. Quand je lis de la NR, je t’avoue que je me laisse complètement porter par l’histoire et que, quand je suis totalement happée, il est vrai que je laisse de coté certains détails. Mais je ne pense pas avoir déjà lu une NR de ce genre, qui ne respectent pas la femme. Les deux seules que je peux citer et auxquelles je n’ai pas complètement adhérée sont « Les Insurgés » et « Calendar Girl » (même si j’ai quand même lu tous les tomes). Je ne sais pas si tu les connais.

    Quand j’ai lu le résumé de « La Princesse de Papier » j’ai tout de suite eu envie de le lire (le résumé est quand même très aguicheur). Mais après avoir lu ton avis, je vais y réfléchir à deux fois avant de me décider ou pas. Et je vais essayer de faire plus attention pendant mes lectures NR au respect qui est apporté (ou non) aux personnages autant féminins que masculins.
    Ce n’est pas la première fois que je vois un avis comme le tien et je dois dire que ce n’est pas les romans dégradants de la sorte qui me choquent le plus, mais le fait qu’ils soient écris par des femmes…

    Un dernier petit mot pour te rassurer : sache que je suis le genre de blogueuse et de lectrice qui accueillera toujours aussi bien les avis, qu’ils soient positifs ou négatifs ! 😘

    J'aime

    1. Coucou Morgane,
      Merci d’avoir prit le temps d’écrire ce commentaire et d’y émettre ton avis. Je ne lis que très peut de romance (à part dans les contemporains), et je ne m’y connais pas assez pour juger la NR. Je reconnais que l’on se retrouve souvent happer par l’histoire et que cela devient addictif, et quand je me suis rendu compte en détail de certaines choses, je n’ai pas pu. Tout mon être me disait que ce n’était pas possible.
      Mais je comprend qu’on ne puisse pas s’en rendre compte tellement le roman est addictif.
      Je t’avoue avoir vu beaucoup d’avis négatif pour calendar girl en sachant que le concept ne me plaisait pas…

      Je t’avoue ne pas avoir lu le résumé j’ai fais confiance a des amies :). Je pense que tu peux toujours lire des romans mais il faut juste savoir se rendre compte de ce qui est véhiculé. Je me suis dis que avec ma voix, avec les gens qui me suivaient, je ne pouvais pas faire véhiculer un livre qui va a l’encontre de mes valeurs…et encore plus qui peut être mit à la main de plus jeune qui ne se rendent pas compte des danger..

      Cela m’a fait réalisé que notre société, ne prend pas conscience de certaine choses et laissent passer… ce qui est choquant en soit. Je t’avoue que sachant que c’est écrit pas des femmes cela m’a choqué aussi mais bon soit, si cela avait été moralisateur je ne dis pas mais ça n’a pas été mon ressentie.

      Merci en tout cas pour tes mots adorables et ton avis ! Je suis contente d’avoir pu lire ton commentaire et j’espère pouvoir discuter plus souvent avec toi ♡ pleins de bisous Audrey

      Aimé par 1 personne

      1. En ce qui concerne Calendar Girl, j’étais très curieuse et c’est ce qui m’a poussé à me lancer dans cette saga. Je n’ai pas aimé tous les tomes mais certains m’ont beaucoup plus grâce à la moral de la fin ou de l’histoire en elle même.

        Peut-être que je lirai La Princesse de Papier mais je le ferai en « ouvrant les yeux ».

        J’aime beaucoup la romance contemporaine, aurais-tu des titres à me conseiller ? 😊

        J’espère aussi pouvoir plus souvent discuter, tu as l’air d’être une personne avec qui c’est très agréable d’échanger avis et de discuter 😃

        Bisous,
        Morgane

        Aimé par 1 personne

      2. je ne suis pas sûre que je les lirais mais si tu as ta chronique ou un avis, je serais ravie de le lire 😀

        Je suis contente si cela peut permettre cela, ouvrir les yeux sur les choses qu’on banalise (je suis loin d’être parfaite, ce n’est que en lisant et lisant que je me suis aussi rendu compte que je lisais des choses pas forcément bien..)

        Alors en romance contemporaine j’ai : Anna et le french kiss de Stephanie Perkins (un peu cliché mais jai trouvé cela drôle la manière dont les américains voyaient la France), A tous les garçons que j’ai aimé de Jenny han, si tu lis en anglais : Geekerella de Ashley piston, Queens of geek de JEN WILDE
        et surement pleins d’autres mais je n’ai que cela qui me vienne à l’esprit actuellement :p

        Cela me touche beaucoup, je te souhaite un bon dimanche Morgane et à très vite, j’en suis sure 🙂

        Aimé par 1 personne

      3. Il me semble avoir chroniqué les tomes 1 et 2 et il faudrait (quand j’aurai la foi…) que j’écrive un avis sur la saga xD

        Je prends note des titres et je vais aller voir sur Booknode ! Merci 😊

        Bonne soirée 😃

        Aimé par 1 personne

    1. Je me suis dis qu’il fallait que je le lise jusqu’au bout pour pouvoir justement écrire cet avis plus complet. Je t’avoue que la fin est mieux mais ça n’excuse pas la chose :/

      J'aime

  8. Je suis à la fois horrifiée en lisant les extraits, et fière que tu t’exprimes à ce sujet !
    On ne peut pas cautionner que de telles histoires soient accessibles à tous, ça me rend folle ! L’auteur n’a pas de quoi être fière pour avoir écris des trucs pareils sans penser aux messages que cela renvoyait.
    J’espère que ceux qui ont lu ce livre auront la même prise de conscience que toi, ou essaieront au moins de se poser les bonnes questions, car la littérature ce n’est pas ça ! Ça ne doit pas l’être !

    Aimé par 1 personne

    1. Hello mon petit chat !
      Merci pour ton commentaire ! Je sais que personnellement (je ne parle que de moi), je ne peux pas accepter ni cautionner une histoire rabaissant une femme (sachant que je suis une femme autant être dans son camp non xd). Mais même si les personnes ont aimé ce livre, ce qui est probable car chaque lecteur expriment leurs ressenties différemment (comme je l’ai mis dans cet avis, j’ai eu une discussion). Beaucoup ont aimés sans vraiment se rendre compte des choses, une fois que tu expliques, que tu montres… Je pense que là, il peut y avoir une vrai prise de conscience (que ça soit littérature, film, musique etc).

      Ce sont des questions que moi, je me pose en tant que lectrice et qui m’inquiète aussi pour les jeunes lecteurs… « Qu’est ce que nos jeunes lisent? Qu’est ce que cela leurs véhicules? Est ce que ce n’est pas montrer la banalité de la chose…? Comment nos jeunes seront plus tard si on ne les moralisent pas avec la culture….? »

      OULA en tout cas, cela m’a fait plaisir de l’écrire et en parler de vive voix, au moins que ma voix serve à quelques choses et si cela peut aider des personnes/âmes sensibles à éviter ce genre de roman…

      J'aime

  9. J’ai lu une chronique super positive cette semaine et je l’ai ajouté dans ma WL. Et puis, voilà la tienne et je viens de l’enlever.
    Mon coeur de féminise ne supporterait absolument pas ce massacre et cet irrespect, je le sais d’avance. Donc merci d’en avoir parler, au moins je peux me décider en toute connaissance de cause et ce sera non pour moi 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Alice !
      Merci pour ton commentaire, je ne pouvais pas ne pas en parler et faire semblant, il me paraissait juste d’être honnête envers mon ressentie de lectrice et envers les personnes qui me lisent.
      Je pense que cela pourra permettre une prise de conscience pour certains et éviter un roman qui n’aurait pas plus pour d’autres. En tout cas, toujours se rappeler qu’il faut parler quand quelques choses nous dérange et qui nous choque ♡

      J'aime

  10. Coucou Audrey.
    Je t’avoue que ton article m’a mise très mal à l’aise. Non, pas ton article. Les extraits que tu as cité plutôt. Limite ça m’a fait froid dans le dos de voir ça et j’ai repensé aux avis dithyrambiques que j’ai pu lire sur les différents réseaux concernant ce titre en me demandant si les gens n’ont pas un problème.

    Après j’ai tenté de prendre un peu de recul (pour ça que je ne commente que maintenant alors que j’ai lu ton article il y a deux bonnes heures je dirais -enfin peu après que tu l’ai publié-) en réfléchissant à ma propre situation. J’ai eu une grosse panne de lecture il y a quelques années et je dois reconnaître, même si aujourd’hui ça m’arrache la bouche de le dire, que c’est 50 shades qui m’a replongé dans la lecture (je ne trouvais pas ça bien écrit mais suffisamment addictif pour que j’ai envie de tout lire). Parce que la romance c’est facile à lire et surtout parce qu’à ce moment là, je n’ai absolument pas réfléchit deux minutes à la place de la femme et la considération pour elles dans ce genre de roman.

    Par la suite j’en ai lu pas mal des romances dites NA, et j’ai pas souvenir d’avoir lu beaucoup de titres où les personnages féminins sont traités/considérés correctement.
    Entre l’héroïne naïve victime d’un pervers manipulateur narcissique abusif qui découvre sa beauté et les orgasmes grâce à lui, les personnages féminins secondaires qui répondent soient au cliché de « la salope qui a le feu au cul et veut se taper l’amoureux de l’héroïne » ou « la meilleure amie, petite grosse (ou tellement canon que l’héroïne à la beauté inavouée a l’impression d’être un boudin invisible à ses côtés) et libérée sexuellement qui va pousser l’héroïne dans le bras d’un mec qui traiter le même mec de connard lorsqu’il commettra l’impaire du siècle à ses yeux ».
    Bref, vive les clichés et au secours.

    Pourtant j’ai continué d’en lire parce que malgré tout, j’appréciais certaines histoires, certains univers (j’y trouve des défauts sur la considération féminine mais j’adore Marked Men de Jay Crownover pour l’univers du tatouage dans lequel l’histoire est plongée). Et parce qu’encore une fois, la romance ça se lit vite et c’est facile.

    Sauf que maintenant, j’en suis arrivée à un stade (ça fait déjà plus de 6 mois que j’en suis là tout de même) où j’ai de plus en plus de mal à en lire et où, les clichés, le sexisme, le manque total de considération pour certains personnages, m’est devenu insupportable. Parce que comme toi, en tant que femme et féministe; je n’arrive plus à accepter ces choses, ces façons de traiter les femmes. D’autant plus que je n’arrive pas à comprendre comment des femmes arrivent à écrire ce genre d’histoire et à trouver normal d’écrire ça. A ne pas se dire elle-mêmes qu’il y a un soucis à le faire. Parce que c’est aussi là que je coince. Qu’un public de lectrices ne réagisse pas, déjà ça me pose problème, surtout quand elles en viennent à aduler Christian Grey, Hardin Scott où d’autres personnages du même accabit. Mais que des auteurs, qui sont elles-mêmes des femmes, écrivent ce genre de choses et arrivent à se regarder chaque jour dans une glace, ça me fait froid dans le dos. Elles participent à la culture du viol et l’alimentent par leurs écrits. D’ailleurs que se soit édité et traduit aussi, mais, sans vouloir faire le généralité, les éditeurs sont là aussi pour faire de l’argent et puisque ce genre de littérature se vend, pourquoi s’en priver.

    Et sincèrement ça me rend triste de voir que des auteurs comme Colleen Hoover (Je n’ai pas encore lue Morgane Moncomble donc je ne m’exprimerais pas dessus), soient classée à côté de ces auteurs car quand on voit un texte comme Its End With Us qui parle de violence conjugales, des difficultés à quitter une relation nocive, de ne pas accepter ce genre de chose, comme se dit que vraiment, ça n’a rien à faire à coté de Paper Princess… Et puis bon, la classification anglophone de Paper Princess en YA, ce qui veut dire que des ados de 13/14 ans pourraient le lire et voir ce genre de chose… Eurk. Déjà, Non, on ne met pas un texte comme celui-ci à porter des ados mais en plus, ça va se retrouver ranger dans les mêmes rayons que Harry Potter, AEITA, Lunar Chronicles et autres romans pour ado. C’est là le gros problème. Outre le fait qu’un ado, influençable comme tout ado, lit ça et va finir par trouver normal ce genre de comportement si plusieurs textes du même acabit se retrouver en rayon YA.

    Aimé par 2 personnes

    1. Coucou, 
Premièrement, merci d’avoir prit le temps d’écrire un long commentaire. Je t’avoue que relire ces passages en français m’ont aussi donné des frissons..

      Je comprend tout à fait et je ne suis pas ici pour te juger sache le, j’ai des amis qui ont adorés 50 shade (j’ai lu le premier livre et je n’ai pas adhérer). Je pense que c’est le genre qui fait qu’on se laisse aller sans vraiment faire attention et cela depuis 50 shade qui est sortit le genre NA est sortie sans vraiment ou se classer entre les romances et l’érotiques (après ce n’est que mon avis :p).

      Je me tire les cheveux en lisant ce passage de ton commentaire, c’est le genre de chose que je ne peux pas/plus car je sais que avant j’ai du en lire. J’ai juste appris à me renseigner, à lire et à comprendre ce qui me correspondait sans entacher mes valeurs. Après, je respecte les personnes qui aiment mais je veux juste qu’il y est une réflexion derrière du « est ce que c’est normal? Est ce que j’ai une limite dans tout cela? »

      Je n’ai jamais vraiment lu de NA, je m’y suis mise avec les recommandations de mon amie sur Colleen Hoover mais d’habitude, je suis plus YA. Ou je fais face à des problématiques, des morals beaucoup plus puissante, beaucoup plus intéressante que dans les NA (encore une fois mon avis). C’est pour cela que je peux te conseiller les YA, même dans les romances contemporaine tu trouveras quelques choses avec une moral avec un vrai message derrière…
      Après je pense que chaque personnes lisent ce qu’ils veulent, je ne suis en aucun cas quelqu’un qui va venir les juger sur leurs lectures. Je pense juste que cela peut être intéressant de se poser les questions et de ne surtout pas « oublier ce genre de détail parce bah… j’ai aimé le reste ». Je pense qu’il est important de parler quand quelques choses gène dans un roman..

      Je suis tout à fait d’accord avec cette dernière partie, j’ai été surprise en le voyant dans le YA (et heureusement que en France il est classé en NA même si ça n’excuse pas le message véhiculé dedans hein..). Les jeunes gens lisent de plus en plus de NA, et… pour moi ce genre de chose ne devrait plus y être dans un roman en 2018. Encore plus quand on sait que des femmes se battent chaque jour pour des choses qui sont véhiculé comme normal dans ce roman…
      Je te conseille en tout cas fortement Morgane momcomble ♡ 

Et je suis contente de voir que tu es pu t’exprimer au travers de mon article cela me fait plaisir de voir que certaines personnes se rendent compte que ça ne va pas dans certains roman… et qu’il faut arrêter d’être silencieux..

      Aimé par 1 personne

      1. (Re)Coucou

        Nan mais en français comme en anglais c’est… Eurk !

        Je m’en doute bien que tu n’es pas là pour me juger, il suffit de toute façon de te suivre depuis quelques temps pour se rendre compte que tu ne juges pas les gens sur leurs lectures ^^ Mais c’est moi-même, qui aujourd’hui avec mon regard de fille de 23 ans sur celle que j’étais quand j’en avais 18 qui se demande comment j’ai put adoré cette trilogie et aimé l’histoire alors qu’elle est à la limite de faire l’apologie du viol et qu’elle fait totalement celle des relations abusives et des manipulateurs narcissiques. (Sans doute, parce que vivant moi-même sous le joug d’un manipulateur narcissique à l’époque, j’avais absolument pas conscience de l’énorme problème de ce livre). Et en effet, les NA c’est un peu un entre deux difficile à bien classé (Pour reprendre ce que je disais avant, Its End With Us est considéré comme du NA, au même titre que Papier Princess et After, pourtant ça s’apparente bien plus à de la littérature contemporaine avec de la romance qu’à une romance érotique).

        Comme toi je n’arrive plus à en lire. D’ailleurs il y a quelques jours une auteur de NA m’a envoyé en sp numérique son titre, j’ai passé ma lecture a lister les clichés. Je l’ai lu en 3h car j’étais emparquée dans l’histoire en elle-même mais j’ai plus lever les yeux aux ciel qu’apprécier ma lecture (d’ailleurs faudrait que je le chronique pour en parler sur mon blog. Bref!). Après nous sommes d’accord, chacun lit et aime ce qu’il veut mais réfléchir à ce qu’on lit et aux messages que ça véhicule c’est au moins un bon début.

        Le YA a un « panel » de message bien plus large que le NA je trouve aussi. Le NA est très codifier comme « genre ». Et en effet, les romances YA sont plus bien riche avec des messages bien moins clichés (même s’il en existe aussi) que dans le NA. Morgane, beaucoup me la conseille et j’ai mise VOSA sur ma wishlist mais j’ai tellement de livres à lire (Pal & Wishlist de l’enfer bonjour!) qu’il faut que je trouve le temps de le caser quelque part

        Aimé par 1 personne

      2. Re Coucou

        Ne te critique pas aussi facilement, ne te dit pas ça et pense surtout à comment tu as évoluer et comment maintenant tu refuses ce genre de chose. Pensons positif dans cela ♡. Je pense qu’on ne se rend pas vraiment compte et comme tu le dis, tu as subis cela… et si des romans montrent que cela est normal comment toi en tant que personne tu peux réussir à déchiffrer ce qui est bien ou pas.

        Si je peux au moins aider à faire cela, je pense que mon article aura réussi à faire quelques choses de bien ♡

        C’est pour cela que je suis en grande partie resté dans le YA. Je comprend totalement ce que tu ressens haha ! mais pour le coup la pal c’est un autre problème! haha ♡

        J'aime

  11. Je trouve ce que tu dis très juste ! Je lis peu de NA, mais le peu de fois où je l’ai fait, j’ai été très sensible à ce genre de choses…

    Je me souviens d’avoir du arrêté ma lecture de La Meute du Phoenix de Suzanne Wright parce que je ne supportais plus ce genre de scène. Pour moi ce n’étais plus de la culture du viol, mais carrément des vrais viols. Le personnage masculin forçait carrément le personnage féminin en disant plus ou moins : « je m’en fiche de ce que tu veux, tu es à moi, je te prends quand je veux ». Oh ce que j’ai pu crier de rage devant ce roman !

    Bref, j’ai l’impression que certains romans de NA confondent l’homme torturé, mystérieux et légèrement dominant avant le gros connard machiste. Heureusement que certains relèvent le niveau !

    Aimé par 2 personnes

    1. Je me sens beaucoup moins seule en lisant les premières lignes de ton commentaire..

      C’est le genre de chose que je me demande comment quelqu’un peu écrire cela? À quel moment cela plait dans un roman…? Est ce que le roman avait un warning? Ou quelques choses qui prévenaient….?
      Moi cela me choque rien que ce qu’il y a entre guillemet 😦

      true.. et ça banalise la chose pour des personnes qui pensent cela limite normal et reproduise un schéma :(. Ça revient la même avec ce qu’il montre a la tele ou la musique etc….

      J'aime

  12. Hello Audrey, je ne lis pas de NA habituellement (jamais d’ailleurs), déjà que ça ne m’intéresse pas de lire des scènes comme ça où les héroïnes sont conscententes, conscientes et ont du caractère alors là encore moins ^^ (mais comme toi ce n’est que mon avis). Par contre même si j’imagine que c’est loin d’être un des NA les plus choquants, que certaines personnes aiment ce genre d’histoires, je pense qu’effectivement ça devrait être signalé, surtout si des « jeunes » personnes peuvent être amenées à le lire sans avoir envie de ce genre d’histoire.
    Je me souviens lorsque j’avais 12/13 ans, je lisais déjà pas mal de YA (genre Uglies), et ma mère était toujours ok pour m’acheter des romans (surtout avant l’été). J’avais choisi un roman Fantasy « Merry Gentry T1 », et bien j’avais été un peu choquée des scènes de sexe, on va dire que j’ai été « choquée » au début parce que je ne m’y attendais pas mais surtout ça ne m’intéressait pas ça m’a ennuyé et j’ai même abandonné le livre, même si c’était sûrement loin d’être trash.
    Tout ça pour dire qu’un roman classé Fantasy devrait être Fantasy, et qu’on devrait ajouter quelque chose en plus si ça va plus loin. Comme pour ce Young Adult qui n’en est pas vraiment un.

    Aimé par 1 personne

    1. Hellooo ! merci pour ton commentaire :3
      Je veux juste moi montrer ce qui m’a déranger et montrer peut être au personne sensible comme moi :/ que ça ne sera sûrement pas le meilleur livre de l’année…

      Aimé par 1 personne

  13. Bravo pour cette chronique sans concession!!

    J’ai voulu commencer ce livre qui ne me tentait pas à la base, mais devant la tonne de coup de cœur que je voyais je me suis dis que je ne risquais à priori pas grand chose.
    J’ai quand même seulement téléchargé l’extrait gratuit, j’ai eu le nez fin!
    J’ai détesté, j’etais mais tellement en colère et ceux des les premières pages. Je vais citer moi aussi :

    « J’ai eu affaire à bien pire. Comme le petit copain gangster de ma mère, Léo, qui a essayé de me sauter quand j’avais douze ans, puis m’a appris la bonne façon de serrer le poing après que je lui avais balancé un coup dans le bide et que j’avais manqué me casser la main. Ça l’avait fait marrer et ensuite, nous étions devenus les meilleurs amis du monde. »

    Pardon? Qu’est ce que je suis entrain de lire?? Tentative de viol sur gamine de 12 ans, mais c’est drôle et on devient pote?

    Et quelques chapitres plus loin, la fille qui vient de passer sa première nuit chez des inconnus change sa culotte devant un des frères de la maison car elle veut montrer qu’elle n’a pas peur de lui, mais elle a quand même les tétons qui pointent!

    J’ai arrêté ma lecture ici, je ne pouvais pas, impossible de continuer quand je lis des absurdités pareil.
    Et quand je vois les extraits que tu cites, ce qui me révolte encore plus c’est que cela passe pour la normalité, à aucun moment ça a l’air de servir de dénonciation. Et la ça me pose problème!

    Alors chacun a sa sensibilité je le conçois, mais merci de soulever le débat sur ce qu’on est enclin à tolérer. Cela va certainement aider des gens à être plus alertes et moins « naïfs » lors de leur lecture .
    A voir d’ailleurs à ce sujet l’excellente vidéo de Pikobooks sur la lecture naïve et active qui est un très bon complément à ta chronique.

    Et aussi il faut que les gens arrêtent de se sentir viser parce qu’on soulève ce genre de problèmes dans leur livre préféré. Il n’y a aucun jugement sur leur personne. Si on était là que pour parler des livres qu’on a aimé et des petits papillons qui sont beaux dans la prairie je ne vois pas l’interêt!

    J'aime

    1. Bonjour !

      Merci pour ton commentaire cela me touche beaucoup.
      Je t’avoue quand lisant l’extrait je viens de me rendre compte que j’en ai oublié… dont celui ci. Mais comme tu le dis si bien, pour moi il m’a choqué et je ne pouvais pas ne pas le dire.

      Je suis contente de pouvoir soulever le débat et surtout avoir une discussion auprès de différents parties. Je suis contente que cela se fasse dans la bienveillance? On m’en a parler je vais aller regarder cela, n’hésite pas à me l’envoyer en MP que je puisse la trouver plus rapide. Mais bizarrement cela m’intrigue et m’intéresse beaucoup.

      Je pense qu’il faut savoir accepter la critique sur son livre fav et savoir reconnaitre qu’il peut être problématique pour certaines personnes. Ma sensibilité, mes valeurs n’étaient pas en adéquation avec le roman :3 mais je n’empêche personne de ne pas l’aimer, je veux juste pouvoir ouvrir les yeux/ou faire ouvrir les yeux certaines personnes sur des éléments qui peuvent choquer

      J'aime

  14. Le résumé m’avait l’air intéressant (enfin, autant que ça peut l’être pour moi qui ne suis pas forcément friande de ce genre), mais au vu de ta chronique… Je vais clairement passer mon chemin ! J’ai abandonné la série La Meute du Phénix (et sa série dérivée, La Meute Mercure) pour les mêmes raisons… Ce genre de roman me donne clairement la nausée, et le pire du pire, c’est que ça semble être devenu à la mode ces derniers temps…

    Aimé par 1 personne

    1. Mon petit chat ♡, on m’a parlé de La meute du phénix dans les commentaires, je ne les ai jamais lu, mais je t’avoue que je n’arrive plus à lire ce genre de roman.. surtout à notre époque. 😦
      Et c’est vrai que j’ai du mal à trouver une romance qui me plait sans ce genre de chose…

      J'aime

  15. Hello!
    Après en avoir parlez avec toi sur Twitter et lu les commentaires, j’ai pris le temps de réfléchir. Ayant été sous emprise, il est pour moi difficile d’envisager de lire ce type dr roman. J’ai déjà du mal avec les témoignes sur le sujet même si je le fais.
    Je me dis que nos limites sont en fonction de ce que nous vivons et/ ou avon vécu.
    Par exemple, je peux accepter les relations toxiques, la traque dans les thrillers et les romans d’horreur car ils ont une fonction de catharsis. Dans ma représentation personnelle, il ne me semble pas que le NA (même si je n’en lis pas) ait cette vocation.
    Qu’en pense-tu?

    J'aime

    1. Hello !
      Je pense que tu as raison, après il faut prendre en compte la sensibilité car même sans avoir forcément vécu on peut se sentir concerné et touché :).
      Pour le NA vu que je n’en lis pas suffisamment je ne pense pas être la meilleure pour y répondre mais tu vois, si je pars sur celui ci, personnellement je ne pense pas que cela soit normal 🙂

      J'aime

  16. Je comprends tout à fait ton avis, après je me suis permise de lire en diagonale certains passages pour ne pas trop me spoiler. J’avoue que ton avis additionné à tous ceux positifs attisent ma curiosité, j’essaierai peut être en vo puisque tu dis que c’est très accessible 🙂

    J'aime

  17. De base, je ne lis pas tout ce qui touche à la romance, je déteste les clichés qu’on peut y voir. Je ne comptais de toute façon pas le lire, mais je trouve ça bien que tu en parles, avec la visibilité que tu as ! Ce n’est pas normal que ça rentre dans les moeurs ce genre de lecture je trouve… Merci à toi d’oser dire ce que beaucoup auraient peur de faire ! ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire touchant. J’aime beaucoup les romances mais j’ai jamais trouvé des romances qui respectent (selon moi encore une fois, cela reste mon interprétation) les femmes. EN tout cas, je suis contente de pouvoir ouvrir le débat sur ce qui ne devrait pas se figurer dans un roman ? et surtout un questionnement 😮

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s