{Chronique} Cinder de Marissa Meyer

Titre : Cinder
Auteur : Marissa Meyer
Edition : Feiwel and Friends
Pages : 400

Résumé

A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l’atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu’elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie – son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu’éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n’a aucune chance de s’épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune !
Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l’humanité est peut-être entre ses mains.

Avis

Une réécriture du conte de Cendrillon qui rock beaucoup plus que l’original.

« Even in the Future the Story Begins with Once Upon a Time.”

Ce livre est vraiment intéressant dans l’idée mais j’ai l’impression qu’il est inachevé. J’aurais voulu beaucoup plus de développement pour Cinder, et je trouve cela dommage (à mon goût). Cela m’a donné un gout amer à la fin de ma lecture alors que le concept est super intéressant. Néanmoins, ce roman reste tout de même très intéressant, j’attend de voir la suite pour me prononcer. L’écriture de Marissa Meyer est captivante et attirante. Il y a vraiment une recherche et originalité.

“I’m sure I’ll feel much more grateful when I find a guy who thinks complex wiring in a girl is a turn-on.”

On suit alors Cinder qui est mécanicienne et qui répare des robots. Jusqu’au jour, ou elle rencontre Kai qui va lui demander de réparer son robot. C’est de là que l’histoire commence à tourner, mélanger avec cette pointe de conte de fée à la Cendrillon.

“Vanity is a factor, but it is more a question of control. It is easier to trick others into perceiving you as beautiful if you can convince yourself you are beautiful. But mirrors have an uncanny way of telling the truth.”

Cinder est une femme indépendante, forte et qui n’a pas peur de mettre les mains dans la boue. On voit bien qu’elle se fiche totalement à quoi elle ressemble et ne se gêne pas pour montrer ce qu’elle veut.

Kai est un peu passif comme personnage, je l’ai trouvé très effacé pour un prince. J’ai pas vraiment accroché à lui pour être honnête. En fait, j’ai rien trouver de spécial à ce personnage, j’attendais beaucoup plus sûrement.

“Imagine there was a cure, but finding it would cost you everything. It would completely ruin your life. What would you do?”

Un roman intéressant que je peux recommandé pour son originalité, mais j’attend plus par la suite pour savoir si cette série vaut vraiment le coup.

“He was the fantasy of every girl in the country. He was so far out of realm, her world, that she should have stopped thinking about him the second the door had closed. Should stop thinking about him immediately. Should never think about him again, except maybe as a client–and her prince.
And yet, the memory of his fingers against her skin refused to fade.”

3,5/5

“She briefly wished she did have some sort of magic so she could shoot a bolt of lightning through his head.”

 

Publicités

8 commentaires sur “{Chronique} Cinder de Marissa Meyer

  1. Un roman que j’ai beaucoup aimé mais comme toi j’ai trouvé qu’il n’avait été assez travaillé, qu’il aurait pu être plus approfondit. Mais il parait que la suite est mieux donc j’ai hâte de m’y replonger !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s