{Chronique} Viser la Lune de Anne-Fleur Multon

Titre : Viser la Lune
Auteur : Anne-Fleur Multon
Edition : Poulpe Edition
Pages : 163

Résumé

Aliénor, Itaï, Azza et Maria ont 13 ans et habitent chacune aux 4 coins de la planète, mais de leur rencontre sur un forum, naissent tout à la fois une grande amitié ET une chaîne Youtube à succès !

Des vidéos sur l’astronomie, par Aliénor, aux conseils d’Itaï en jeu vidéo, d’Azza en pâtisserie et de Maria en photo, les filles partagent leurs passions et voient grossir leur confiance et leur communauté.

Quand Itaï se voit écartée d’un championnat d’e-gaming prétendument masculin, elles ont l’outil en main pour médiatiser l’affaire et lutter contre cette injustice !

Avis

Un roman jeunesse plutôt surprenant, avec des bonnes valeurs que j’ai vraiment apprécié.

« Parce que tu n’es pas tout le monde, Aliénor. »

Ce roman m’avait attiré car j’en avais vu des avis par rapport au sujet du féminisme. Et je l’avoue, j’ai été curieuse de la façon dont cela serait amené pour un publique plutôt jeune. Et je ne suis pas déçue, car l’auteure nous parle de pleins de thèmes comme : Sexisme, manque de confiance en soit, le racisme. En bref, ce roman est une bouffé d’air frais et de légèreté.  Il y a vraiment cette esprit d’amitié entre ces filles qu’on ne peut pas les aimer. Je me suis prise à rire, mais surtout à m’attacher envers ses personnages qui nous montrent qu’entre elles, elles sont plus forte. Une belle leçon du Girl Power !

« On ne devient pas astronaute en faisant des entre-chats ou en regardant des tutos beauté, pas vrai? Et, devenir astronaute, c’est mon rêve depuis toute petite. »

On suit une jeune fille appelé Aliénor qui veut devenir Astronaute, mais c’est en allant sur les réseaux sociaux qu’elle finit par rencontrer 3 autres super nana. Elles se lient d’amitié et c’est là que tout commence….

« On n’a jamais vraiment su comment ou à quel moment on est devenues amies, toutes les quatre, ni même pourquoi on s’entendait si bien alors qu’on était si différentes. »

Aliénor est une jeune fille pleine d’ambition qui a été éduquer de façon à foncer vers ses rêves. Ce personnage malgré son jeune âge m’a fait rêver. Elle est loyale, attentionnée envers ses amis, et déterminée. Bref, je pense qu’elle inspire les jeunes filles comme ces autres amies.

Ces amies apportent toute un petit truc à l’histoire. Elle permet aussi de montrer les différences culturel, de goûts, de musique, littéraire, sportif etc, mais surtout que cela n’empêche pas d’être amie. Elles ont ce sens de l’amitié qui est vraiment vraiment important. Je trouve que le groupe réunis inspire.

Les parents qui sont là pour redonner un peu d’ordre mais aussi guider les personnages. Elles s’affirment, s’opposent, grandissent et mûrissent face à leurs choix de l’exposer sur les réseaux sociaux. Elles veulent montrer qu’elles font les choses bien et les parents ont donc un rôle important dans l’histoire.

« Avoir des mauvaises notes ne faisait pas d’elle quelqu’un à jeter, qu’il ne fallait plus qu’elle pleure, parce qu’on était ses amies, qu’elle pouvait compter sur nous et qu’on allait l’aider. »

J’ai adoré ce roman et je pensais vraiment avoir du mal avec du Middle grade mais au final, j’ai été vraiment surprise. Je ne peux que recommander cette histoire qui est simple, fraîche et que je conseillerais bien à mes petites cousines !

« Elle m’avait expliqué que mes grands-parents étaient des gens racistes. Etre raciste, ça voulait dire se méfier, mépriser ou même détester des personnes dont la couleur de peau ou la culture étaient différentes des nôtres. Etre raciste, ça voulait dire se croire meilleur que celui qui est différent de nous. Etre raciste avait l’air d’être une maladie assez répandue, qui s’attrapait avec l’ignorance et la peur, et qui avait des symptômes assez moches et nuls. »

4/5

« Je pouvais être fière de moi, que j’avais été très courageuse d’avoir essayé et que je n’avais rien à me reprocher. »

 

Publicités

2 commentaires sur “{Chronique} Viser la Lune de Anne-Fleur Multon

  1. Ah ♥ J’ai eu un coup de coeur pour ce petit livre ! J’avais un peu peur aussi avec l’âge ciblé, mais les thèmes abordé, le souffle frais et léger, m’ont tout de suite conquise ! J’ai adoré aussi Aliénor, et sa relation avec son papa m’a beaucoup touchée.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s