{Chronique} Shade of Magic de V.E. Schwab

Titre : Shade of Magic
Auteur : VE Schwab
Edition : Lumen
Pages : 503

Résumé

Un autre monde vous attend, là, de l’autre côté du mur…

Kell est le dernier des magiciens de sang, des sorciers capables de voyager d’un monde à l’autre. Des mondes, il y en a quatre, dont Londres est, à chaque fois, le cœur et l’âme. Le nôtre est gris, sans magie d’aucune sorte. Celui de Kell, rouge – on y respire le merveilleux à chaque bouffée d’air. Le troisième est blanc : là, les sortilèges se font si rares qu’on s’y tranche la gorge pour une simple incantation. Le dernier est noir, noir comme la mort qui l’a envahi quand la magie a dévoré tout ce qui s’y trouvait, obligeant les trois autres à couper tout lien avec lui.

Depuis cette contagion, il est interdit de transporter le moindre objet entre les univers. C’est malgré tout ce que Kell va prendre le risque de faire, histoire de défier la famille royale qui l’a pourtant adopté comme son fils, à commencer par le prince Rhy, son frère, pour qui il donnerait par ailleurs sa vie sans hésiter. Mais, à force de jouer avec le feu, il finit par commettre l’irréparable : il emporte jusque dans le Londres gris une pierre noire comme la nuit, qu’une jeune fille du nom de Lila décide, sur un coup de tête, de lui subtiliser. Pour elle comme pour lui – pour leurs deux mondes, à vrai dire – le compte à rebours est lancé.

Un autre monde vous attend, là, de l’autre côté du mur… Découvrez Shades of Magic, trilogie unanimement saluée par la critique, signée d’une jeune auteure prodige, V. E. Schwab. Elle y tisse un univers magique d’une grande originalité qu’elle peuple de personnages inoubliables, insolents de panache, pour le plus grand délice de ses nombreux fans.

Avis

Une histoire qui m’a été tellement recommandé par mon ami Robin et qui a finit par être un presque coup de coeur tellement l’univers est captivant.

“Hesitation is the death of advantage.”

J’ai succombé au charme de VE Schwab et je pense que ça ne s’arrêtera jamais. Elle a réussi à créer un univers totalement fou, pleins de magie et de mystère. J’étais captivé par tout ce que je lisais pendant la plus grande partie de ma lecture. Les personnages sont attachant comme pas possible. Je n’ai lu que la traduction donc je ne jugerais pas le style de l’auteure mais je vous en reparlerais prochainement que je lisais This Savage Song. En tout cas, J’avais vraiment très très peur de cette traduction comme beaucoup et je m’en retrouve plutôt satisfaite. Lumen a fait un travail de malade que cela soit dans le design du roman et ou la traduction donc on peut les applaudir.

“You know so little of war. Battles may be fought from the outside in, but wars are won from the inside out.”

On suit deux personnages pendant dans ce roman Kell du Londres Rouge et Delilah du Londres Gris. Deux mondes qui sont fermé depuis longtemps mais que seul Kell pour traverser. Vous vous doutez bien, ils vont finir par se rencontrer et bien entendu les ennuis commencent…

“Some people steal to stay alive, and some steal to feel alive. Simple as that.”

Kell est un personnage sensible, très proche de sa famille, sur protecteur. Il a se sens pour sa famille, son frère, il donnerait même sa vie pour eux.

Delilah est un peu le personnage qui rentre dans le tas sans faire attention au conséquence. Elle est courageuse, forte et n’aime pas être dicté dans sa conduite. Elle va ou le vent l’amène et suit sa destiné.

“I’d rather die on an adventure than live standing still.”

L’importance de la famille royale dans les différents Londres et les différences entre ses 4 Londres. Je pense que c’est le point le plus important du roman. Il faut savoir bien comprendre la différence entre les 4 :

Le Londres Rouge qui est encore en pleine possession de la magie.
Le Londres Gris qui n’en a plus du tout. La magie a disparu totalement de ce royaume.
Le Londres Blanc qui se retrouve coincer, car il lui reste de la magie mais plus autant que le Londres Rouge.
Le Londres Noir qui a totalement disparu car la magie l’a juste englouti et corrompu.

“I’m not going to die, » she said. « Not till I’ve seen it. »
« Seen what? »
Her smile widened. « Everything.”

L’auteur met vraiment en avant l’importante de la magie et l’utilisation de celle ci qui n’est pas forcément utile, des choix que l’on peut faire par amour qui ne sont pas toujours correct, je vous l’accorde. Bref, pour moi c’est le point qui m’a le plus passionner, j’avais l’impression d’être un scientifique qui découvre absolument toutes les choses sur la vie/magie.

“Word of mouth was its own kind of magic.”

En bref, je recommande cette histoire qui j’en suis sur deviendra encore plus intéressante au fil des tomes. J’attend avec impatience la traduction du tome 2 en France mais comment vous dire que je suis pour l’instant convaincu par Schwab et par son imagination.

“Time isn’t the same for the mad and the blind.”

4,5/5

Publicités

16 réflexions au sujet de « {Chronique} Shade of Magic de V.E. Schwab »

  1. Je l’ai lu la semaine dernière et j’avoue que l’univers que l’auteure a crée est juste incroyable. Elle prend vraiment le temps de bien nous expliquer chaque chose avant d’en amener d’autre. Enfin bref j’ai adoré !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s