{Chronique} Did I mention I need you? de Estelle Maskame

Titre : Did I mention I need you? (DIMILY T2)
Auteur : Estelle Maskame
Edition : Black & White (Pocket jeunesse en français)
Pages : 389

Résumé

Cela fait un an qu’Eden n’a pas vu son demi-frère Tyler … son amour secret. Leur histoire était impossible, mais Eden ne peut s’empêcher de se réjouir quand Tyler l’invite pour les vacances à New York.
De toute façon, Eden est heureuse avec Dean, son petit ami, et Tyler est sûrement passé à autre chose, lui aussi…
Pourtant, dans la chaleur étouffante de l’été new-yorkais, il devient vite évident qu’ils s’aiment encore…
Pourront-ils résister à la tentation ?

Avis

Si vous me suivez sur les réseaux sociaux vous avez du voir ma détresse, ma solitude et ma profonde déception sur ce tome.

En premier lieu, je trouve que l’histoire est très légère, et c’est vraiment une lecture de plage sans réflexion. Après je pense que ce livre vise un publique très jeune et est donc pas fais pour moi. Parlons du style, Je ne dirais pas que le style d’écriture de Estelle Maskame m’a déranger car je le trouve très fluide et il aurait pu être bien si les thèmes du roman était mieux. Après avoir refermer ce roman, je me suis demandé « mais qu’est ce que je viens de lire? ». Je vais donc vous expliquer ce qui m’a déranger en détail, car j’ai pu prendre des notes pendant cette lecture.

 Je préviens, je respecte que certains aiment ce roman donc respecter aussi le mien qui n’aime pas. Bonne lecture!

Selon moi, l’histoire est très mal exploitée. Je vous explique, on parle de problème sur la nutrition, par rapport au poids et le regard des autres. Un thème très important pour des jeunes filles qui se visualise à travers des magazines ou on montre des femmes fines qui ne mangent pas. Ce problème qui est bien entendu important car, elle a cette obsession sur son poids et le jugement que les autres font sur son poids.

On parle aussi de l’addiction à une drogue, de la prison, de la violence. L’addiction que Tayler a pendant le tome 1, qui est un moteur dans le tome 2. Normalement dans ce tome, il est censé avoir fait des sortes de réunion/colloque ou il parle du « comment il a fait fasse à cette addiction? qui l’a aider? comment il s’en sort maintenant? ». On ne traite en aucun cas de ce sujet qui aurait pu être très important surtout qu’on a encore une fois mention de la drogue dans ce roman. Mais au final ce sont des sujets qui sont totalement écarter pour une romance vraiment cliché, et sur fait. Je suis vraiment déçue de voir, que les thèmes qui auraient pu justement rendre l’histoire plus intéressante soit à ce point écarter !

En parlant de cliché, on tombe vraiment dans tout ce qui est, le triangle amoureux, la peste qui débarque pour briser le pseudo couple. Et la fille incrédule et jalouse qui n’arrive pas à choisir entre sa robe rose ou bleu. Le garçon super canon qui est censé tout faire pour toi, et surtout le petit ami oppressant qui remet en question notre héroïne. Je suis plutôt déçue de voir que dans les livres comme ça qui sont dédié à des jeunes, les filles soient toujours vu de cette façon, une façon dont je ne me reconnais pas personnellement.

De plus, on parle bien d’une romance qui est censé être interdite dans ce roman. Parce que personnellement, la relation demi-frère et demi-sœur n’a aucune raison d’être interdite pour moi, car ils ne sont pas relier par le sang. Je trouve que…. rien que pour ça…. il y a un problème. Sachant que ça ne touche pas l’inceste à mon sens. Mais ça, ce n’est que mon avis personnelle sur la chose 😀

Je ne parle même pas du pseudo voyage à New York car on ne voit vraiment rien de New York. J’ai trouvé cela ridicule, je voulais vraiment voyager, j’avais ce sentiment qu’elle allait nous retranscrire New York comme si on était avec eux, mais la plus grande partie de l’histoire se passe dans un appartement. Je suis déçue de voir que cette jolie ville qui faisait rêver le personnage au début, comme moi, s’est retrouvé très vite oubliée. Je me demande si ce n’est pas dû au jeune âge de l’auteure, mais je trouve au final que l’histoire manque de crédibilité.

Parlons du point le plus gênant avec les thèmes : LES PERSONNAGES. J’aurais voulu avoir beaucoup plus de psychologie sur les personnages, et surtout Tyler.

Eden est le genre de personnage qui ne sait pas ce qu’elle veut et qui tourne en rond pendant tout le livre entre noir et blanc. Je la trouve pas du tout charismatique mais plutôt très énervante, elle se plains rapidement et ses crises de jalousie répétées, on fait que ce personnage met sorti de la tête. Je ne l’a comprend pas….

Tyler est un personnage clé et j’en attendais beaucoup de lui. Pour me rendre compte qu’il n’y avait rien. Je pensais qu’il était sur de lui, mais en finissant ce roman, je me rend compte qu’il est pareil que Eden. Il ne sait pas ce qu’il veut, il est impulsif et attirant. Mais ce n’est pas du tout le genre d’homme pour lequel je me sentirais attirer. Il a un certain manque de confiance en lui, et Eden ne l’aide pas non plus. En bref, ce personnage reste aussi un mystère pour moi par rapport à ses réactions.

J’ai par contre adoré le personnage de Emily et Snake qui détendaient un peu cette atmosphère cliché entre les deux protagonistes. Emily a l’air d’être une personne très douce, très à l’écoute des personnages et Snake est celui qui détend l’atmosphère. Rien que son prénom en lui même aide haha.

En bref, ce n’est pas un roman que je recommande car pour moi ça n’a pas fonctionné mais je pense qu’un public plus jeune peu aimer. Je n’ai juste pas adhérer à ce roman et à se manque de crédibilité. Ce n’est pas une romance super belle, et je suis déçue de voir que les plus belle romance sont souvent écarter par ça. Mais on peut la féliciter d’avoir sorti un livre malgré son jeune âge. Merci d’avoir lu jusque là mon avis.

2/5

Publicités

14 réflexions au sujet de « {Chronique} Did I mention I need you? de Estelle Maskame »

  1. Je n’avais jamais vu les choses dans ce sens là mais c’est vrai que tu as raison l’auteur aurait du plus rentrer dans les détails concernant les problèmes de nutrition d’Eden et les problèmes de drogue de Tyler. J’avais bien aimé le tome 1 mais je te rejoins sur le fait que le tome 2 a été gâché par ce triangle amoureux qui était ridicule et dont on aurait pu se passer. Et aussi par le fait qu’Eden soit bien trop jalouse. J’ai trouvé le tome 3 bien meilleur et d’après moi c’est ce tome qui a rendu la trilogie si géniale. J’espère que tu nous donneras ton avis si tu le lis.

    Aimé par 1 personne

    1. Je voulais répondre correctement à ton commentaire. Merci d’avoir prit le temps d’écrire sous cet article :3.
      Pendant tout le tome2, j’ai levé les yeux au ciel en me demandant ‘pourquoi ecrire ce genre de chose’. Je trouve que l’absence de ses points rend le roman très très vide et comme tu le dis baclé avec un triangle amoureux qui n’était pas nécessaire. On m’a dit du bien du T3 comme on m’avait dis du bien du T2 donc 😂😂 pour l’instant je suis mitigée pour ma lecture du 3

      J'aime

  2. Je n’avais déjà pas apprécié le tome 1, que j’avais trouvé cliché au possible et très mal écrit. Ta chronique du tome 2 achève de me convaincre, je ne lirai pas la suite de cette saga !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s